L'amour de la vie
NOUVELLES
© Marie-Pierre GAUTIER CHARENTE
Dans la rue, une jeune fille marchait vite, il faisait nuit et il n'y avait personne.  
Soudain, elle entendit un grand fracas derrière elle, un chat se mit à crier dans une ruelle non loin de là. Elle accéléra le pas, puis, marcha de plus en plus vite. Ses pas raisonnaient dans la rue, mais était-ce vraiment ses pas qu'elle entendait ?  
Non, c'était les battements de son cœur. 
 
Elle ralentit et osa enfin se retourner, mais ne vit rien. Elle se dit alors, qu'elle avait eu peur pour rien et que c'est ce maudit chat qui avait dû renverser une poubelle.  
Puis elle s'arrêta un court instant. Ce qui lui permit d'entendre résonner des pas derrière elle. Elle se remit en marche, puis se mit à courir à nouveau, mais les pas étaient toujours là. 
 
Au moment où elle passa sous un lampadaire elle se retourna et vit une forme qui la suivait. C'était un homme au visage brûlé. Elle paniqua et l'homme se mit à ricaner, puis lui dit :  
- Où que tu ailles, je serai. 
 
La femme avait très peur, elle était terrifiée, puis s'arrêta net, l'homme était là, devant elle, comment avait-il fait ?  
Il vint vers elle... 
 
Elle traversa la rue à toutes jambes. Paniquée, elle lui criait :  
- Laissez-moi tranquille ! 
 
Mais l'homme ricanait toujours en se rapprochant d'elle. La pluie se mit à tomber, elle glissa et l'homme s'arrêta net : 
- Quoi, toi ici ? s'exclama-t-il. Laisse-moi ! Elle m'appartient. 
 
La femme se demandait à qui il parlait. Elle se releva et regarda autour, mais ne voyait que l'homme défiguré dans la rue . Elle ne chercha pas à comprendre et s'enfuit, mais l'homme recommença à la suivre avec ce ricanement et en plus, de la colère.  
- Tu ne m'échapperas pas, petite, tu es à moi. 
 
Il lui sauta dessus et lui enfonça une lame dans le ventre.  
- Tu es à moi, je te l'avais dit, AH AH AH AH AH !!!! 
 
La jeune fille se réveilla en sueur et se dit que ce n'était qu'un horrible cauchemar. Elle alla à la cuisine pour prendre une tasse de lait et se rafraîchir un peu quand elle vit un couteau ensanglante dans l'évier.  
Elle recula avec effroi. 
 
Elle courut à la salle de bain et se regarda dans le miroir et là elle aperçut le visage brûlé de l'homme. Elle paniqua, téléphona à la police, mais personne ne répondit, un autre homme apparut...  
- Calmez-vous et écoutez-moi. Aujourd'hui, vous-êtes à la croisée de vos chemins et vous devez faire un choix. L'homme que vous voyez dans la glace, vient de vous tuer. Mais vous pouvez encore vivre, si vous le désirez, seulement cinq autres personnes mourront à votre place et à la fin de votre vie c'est avec lui que vous partirez. Par contre, si vous décidez de me suivre, les personnes seront sauvées et vous viendrez avec moi. Que décidez-vous ? 
 
Elle allait lui poser une question, mais elle se dit qu'après tout, peut importe qui mourra si je veux vivre, car ce sont des hommes et leur âge m'importe peu et elle décida de le suivre. 
 
Il lui prit la main et ils partirent.  
Le voyage était merveilleux. Elle se sentait si bien, puis un bruit assourdissant retentit à côté d'elle. 
 
Elle ouvrit les yeux et vit son radioréveil qui affichait 7 h 30.  
"Quel cauchemar ", pensa-t-elle une nouvelle fois. 
 
Mais un homme était là qui attendait.  
C'était son ange gardien.... 
 
- Suis-je morte ou est-ce que je rêve encore ?  
- Ne t'en fais pas, car tu as fait le bon choix sans hésiter et sache que non seulement tu as sauvé les cinq personnes, mais tu vivras une vie heureuse et tous tes cauchemars sont finis. L'amour de ta vie t'attend, tu pourras lui annoncer la bonne nouvelle. 
 
- Quelle bonne nouvelle ?  
- Parmi les cinq personnes que tu as sauvés, il y a les jumeaux qui sont en toi.  
- Impossible, je ne peux pas avoir d'enfants. 
 
- Ton sacrifice t'a libéré de ce cauchemar. Je t'explique : Dans la rue tu as sauvé deux personnes âgées et leur petit fils qu'un homme voulait voler et tuer, tu t'es opposée à lui, il t'a tuée à leur place. Tu devais faire un choix, vivre et laisser mourir ces gens, ou mourir pour qu'ils vivent. Tu as choisi et tu es récompensée en retour. Vas maintenant et vis une longue vie heureuse. 
 
-Je ne me souviens pas de l'agression pourquoi ?  
-Ne cherche pas et profite de la vie.