Histoire de trottoirs
POEMES
© Corynn THYMEUR
Les marchands de mouchoirs 
Avaient bien de la chance 
Des histoires de trottoirs 
Chantées en vieille France 
 
Y’ avait une pauvre gosse 
Tout pauvrement vêtue 
Qu’avait roulé sa bosse 
Aux quatre coins des rues 
 
Y’avait une jolie môme 
Pas méchante pour trois sous 
Elle avait un bonhomme 
Qui était toujours saoul 
 
Y’ avait l’handicapée 
Vendant ses allumettes 
Par-dessus tout râpé 
Sur de maigres gambettes 
 
Y’avait même une maman 
Qu’aimait les roses blanches 
Les larmes de caïmans 
Sur une vie sans revanche 
 
 
Puis y’avait tous ces piafs 
Chantant des ritournelles 
Se prenant quelques baffes 
Et des coups d’manivelles 
 
Les ailes des moulins 
Chantaient les amoureux 
En guinguette à Saint Ouen 
Pleuraient les malheureux 
 
Giovanna Gassion 
Mis au monde une petite 
Il voulait un garçon 
Mais l’appela Édith 
 
La Môme sur les trottoirs 
Chanta Mon Légionnaire 
Et sa voix dans le noir 
Fit pleurer les chaumières 
 
Les marchands de mouchoirs 
Avaient bien de la chance 
Des histoires de trottoirs 
Chantées en vieille France