Plutôt l'espoir
NOUVELLES
© Corynn THYMEUR
Plutôt la mort que la souillure 
Est notre devise 
Drapeau Gwen ha Du qui perdure 
Rien ne nous divise 
Triskel et blanche hermine 
Plutôt l’espoir qui m’accompagne 
Triskel et blanche hermine 
Plutôt l’espoir pour ma Bretagne 
 
Le vieux pays de mes pères 
Neuf pays bretons 
Cinq départements 
De mer et de terre 
Forêts et pontons 
Se bat fortement 
 
En huit cent cinquante et un 
Le traité d’Angers 
Forme la Bretagne 
Mille cent ans commun 
Contre les dangers 
Mers et montagnes 
 
Ma terre bretonne a deux cœurs 
Parlement à Rennes 
Et commerce à Nantes 
Villes fortes comme sœurs 
Pour nous quelle aubaine 
Loin de la tourmente 
 
Plutôt la mort que la souillure 
Est notre devise 
Drapeau Gwen ha Du qui perdure 
Rien ne nous divise 
Triskel et blanche hermine 
Plutôt l’espoir qui m’accompagne 
Triskel et blanche hermine 
Plutôt l’espoir pour ma Bretagne 
 
J’ai remis mon bonnet rouge 
Et mon poing levé 
Sur mon cœur trahi 
D’un grand coup de gouge 
Ils ont mutilé 
Brisé mon pays 
 
Unité indivision 
Est mon cri colère 
Ma demande profonde 
C’est là l’occasion 
Le duché espère 
Une terre féconde 
 
Rendons Nantes à son histoire 
Anne à son château 
Sel breton Guérande 
Et laissons la Loire 
Barques et bateaux 
Terre de légendes 
 
« Mort préférable à souillure » 
Telle est la devise  
Du peuple breton 
Qui veut au futur 
Justice requise 
Respect du diction 
 
Plutôt la mort que la souillure 
Est notre devise 
Drapeau Gwen ha Du qui perdure 
Rien ne nous divise 
Triskel et blanche hermine 
Plutôt l’espoir qui m’accompagne 
Triskel et blanche hermine 
Plutôt l’espoir pour ma Bretagne 
 
Pour que Bretagne et France 
Aient même langage 
Et parlent d’amour 
Donnons-leur la chance 
D’un bon découpage 
Et du vrai contour 
 
Plutôt la mort que la souillure 
Est notre devise 
Drapeau Gwen ha Du qui perdure 
Rien ne nous divise 
Triskel et blanche hermine 
Plutôt l’espoir qui m’accompagne 
Triskel et blanche hermine 
Plutôt l’espoir pour ma Bretagne